Patti Janega, expert en communication de l’ACTRAV ITC-ILO (Activités des travailleurs-Organisation internationale du travail) a animé trois demi-journées sur les façons de communiquer de manière persuasive, au travers d’outils comme la vidéo ou la mise en scène.

Antonio Deruda, expert en communication, a sensibilisé les militant-e-s sur l’évolution de la communication digitale et sur son utilisation.

Au-delà des aspects techniques, le plus important reste la définition du contenu et son adaptation aux habitudes des utilisateurs-trices :

- Les messages doivent être lisibles rapidement et facilement depuis un mobile.

- Les sources d’information, notamment chez les jeunes, sont passées de la télévision, radio et journaux papier aux réseaux sociaux, qui ne peuvent plus être ignorés.

- Sur le web, l’objectif est de permettre au contenu produit de figurer dans les cinq premiers liens et sur la première page de Google.

- De nombreuses autres applications ou outils se sont développés ces dernières années, qui permettent de toucher différents publics avec des contenus appropriés : Twitter, Tumblr, Snapchat, Instagram, etc.

- Le nombre de « followers-suiveurs » n’est pas le seul objectif de leur utilisation, qui doit être la cible.

Une conférence, organisée à Madrid du 7 au 9 mars, permettra de conclure ce riche programme de formation, en présence des participants, des formateurs et des responsables nationaux des organisations syndicales dont les militants ont participé aux cinq sessions.

Les participants seront parties prenantes de cette conférence en proposant une rétrospective des cinq sessions auxquelles ils et elles ont participé depuis août 2016.