Aux côtés d’artistes, d’intellectuels et de militants épris de liberté, Luc Bérille, secrétaire général de l’UNSA, a signé un appel interpellant ceux qui, par leur silence ou leur complicité passive, laissent le crime se déployer depuis plusieurs années ( http://abolition.wesign.it/fr)