L’UNSA y était représentée par Émilie Trigo et Vanessa Jereb, secrétaires nationales.

Cette journée de réflexion a été introduite par Frédéric Lerais, directeur de l’IRES, avant d’assister à l’exposé de Sebastian Jobelius, directeur de cabinet de la ministre allemande du Travail et des Affaires Sociales, qui nous a présenté le livre blanc « Travailler 4.0 » portant sur la mutation du travail en Allemagne.

Deux autres tables rondes se sont tenues sur les conséquences de la transition numérique sur le temps et l’organisation du travail et les qualifications, et sur la protection des données, la protection sociale et la fiscalité.

A cette occasion, ont été entendus Klaus Kost, professeur honoraire à l’université de Bochum, directeur général de Project Consult GmbH et Martine Derobert, membre FO du CESE, rapporteure de l’avis « Coproduction à l’heure du numérique ».